L'hypertension artérielle

L'hypertension artérielle(HTA):

- C'est l'élévation de la pression sous laquelle circule le sang dans les vaisseaux.

-Elle résulte d'un ajustement de la maxima et de la minima à un niveau anormalement élevé, on parle de HTA lorsque la maxima est égale ou supérieure à 16 cm de mercure et la minima est égale ou supérieure à 10 cm de mercure.

- La tension artérielle normale est inférieure à 14/9.

- HTA c'est une maladie fréquente, qui augmente avec l'âge, avec une composante héréditaire.

Causes:

- Dans 90 % des cas, la cause de l'hypertension artérielle reste inconnue : elle est dite "essentielle".

- Dans 10 % des cas, l'hypertension artérielle est secondaire : plusieurs causes peuvent être à l'origine d'une hypertension.

a/- Causes rénales :

* Les glomérulonéphrites : protéinurie, hématurie, syndrome néphrotique.

* La glomérulopathie diabétique.

* Les néphrites interstitielles métaboliques : goutte, hypercalcémie.

* La maladie polykystique des reins (polykystose rénale)...

* Les pyélonéphrites chroniques.

* La tuberculose rénale.

* La sténose de l'artère rénale (gonflement d'un ballonnet dans l'artère rétrécie).

b/- Causes des glandes surrénales :

* Le phéochromocytome : Il s'agit d'une tumeur sécrétant en excès des catécholamines, Ces substances augmentent la fréquence cardiaque .

* Le syndrome de Conn entraîne une sécrétion de l'aldostérone en excès, provoquant une rétention d'eau consécutive à une rétention de sodium, et une fuite de potassium.

* Le syndrome de Cushing entraîne une sécrétion importante de cortisol ou de ses dérivées.

c/- L'intoxication par la glycyrhizine : La glycirrhizine de la réglisse est transformée dans l'organisme en acide dont la structure chimique est proche de celle de l'aldostérone. Les symptômes simulent un syndrome de Conn. L'arrêt de la réglisse normalise la TA.

d/- Grossesse : L'hypertension artérielle, apparaissant chez une femme enceinte est appelée hypertension artérielle gravidique, Elle apparaît habituellement après la 20 ème semaine de grossesse, elle est due à une insuffisance placentaire .

e/- La coarctation aortique : C'est le rétrécissement congénital (de naissance) de la jonction entre aorte horizontale et aorte descendante (isthme aortique) .

f/- Causes favorisantes : L'âge, Le sexe, L'hérédité, L'alimentation (dont l'excès de sel), Le poids, Le diabète, Le stress, L'effort physique et la sédentarité...

Symptômes:

- Des maux de tête .

- Des étourdissements .

- Des troubles visuels : mouches volantes, brouillard devant les yeux...

- Une fatigue .

- Des saignements de nez .

- Des hémorragies conjonctivales .

- Des crampes musculaires .

- Une pollakiurie (envie fréquente d'uriner) .

- Une dyspnée (gêne respiratoire traduisant une insuffisance ventriculaire gauche) .

Évolution:

- Complications neurologiques .

- Complications rénales .

- Accidents gravidiques chez la femme enceinte .

- Complications vasculaires diverses .

- Hypertension artérielle maligne .

Traitements:

a/- Les règles hygiéno-diététiques :

- Régime peu salé .

- Amaigrissement en cas d'obésité .

- Arrêt de l'alcool et du tabac .

- Hygiène de vie .

- Activité physique régulière .

- Relaxation .

- Augmenter la consommation de fibres alimentaires, et diminuer celle des graisses.

- Augmenter la consommation d'eau .

- Utiliser une pilule faiblement dosée en œstrogènes .

- Chez les neurotoniques, éviter le thé, le café .

- Mener si possible une vie calme et régulière, en respectant les heures de sommeil .

b/- Le traitement médicamenteux :

- Les diurétiques : (ex : le furosémide et l'amiloride), Ils agissent par élimination de l’eau et du sodium contenus dans le sang ce qui induit une diminution du volume sanguin et donc une baisse de la tension artérielle .

- Les bêta-bloquants : Ils agissent principalement en réduisant l'activité des catécholamines sur le cœur et en diminuant la sécrétion de rénine, Ils sont particulièrement indiqués en cas de cardiopathie ischémique associée.

- Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion : Ils réduisent les taux circulants d'angiotensine et d'aldostérone.

- Les antagonistes de l’angiotensine : blocage direct des récepteurs de l’angiotensine.

- Les inhibiteurs calciques : Ils réduisent le tonus des artères en diminuant les capacités vasoconstrictrices des fibres musculaires lisses artérielles.

- Autres antihypertenseurs : Les antihypertenseurs centraux, Les alpha-bloquants périphériques, Les vasodilatateurs.

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire